Yo mes drosophiles en baskets.

Dans cette période un peu crasseuse, entre les têtes qui tombent et les bombes qui pleuvent, entre les schlass, les pierres et les famas, entre la Nadine, les médias coupables et la Marine... réussir à se délecter d'une friandise est bien souvent une action salvatrice...

En voilà justement une qui tombe à pic. Pleine de douceur et d'énergie, ronde et juteuse, elle te fluidifie l’œsophage, actionne ta nuque et soigne tes oreilles avec finesse et simplicité.

Blackalicious, The Blowup. Issu de l'album Imani Vol.1 sorti à la mi-aout (et que j'ai laissé un peu filer, merde j'étais pas connecté :) ce titre est une merveille. Une dose de bon son, de la joie pour enceintes averties. Et que dire du clip... Vous comprendrez en le matant qu'il m'a tout de suite émoustillé. Le hip hop est définitivement vivant. Foxes are forever.

Retour à l'accueil