Azyle, légende du graffiti et tagueur acharné, connu pour son style logotypé et "punitif", ses accumulations de couches, ses jetés de peintures et ses coulures s'était fait pécho en 2007.

Citation: "J'ai un amour pour les lieux, les supports de la RATP. Même si aujourd'hui je suis en combat avec eux, c'est plus sur un côté technique, juridique. Je les remercie de m'avoir mis sous la main des supports fantastiques"...

Azyle VS la RATP

Actif depuis la fin des années 80, le type avait retourné le métro jusqu'à devenir "l'ennemi numéro 1" de la RATP. Le mec mettait des costumes de la ratp pour aller peindre..

Il a même tagué un Concorde...

 

Azyle VS la RATP

Inutile de vous dire que quand il s'est fait attrapé le montant qu'on lui a réclamé était astronomique (près de 600.000 euros)...

Décidé à jouer le jeu en assumant ses activités artistiques illégales, Azyle a toutefois refusé de devenir "l'exemple" et de se faire aligner abusivement. Il a alors poursuivi son oeuvre en se consacrant à sa défense, notamment en se procurant des morceaux de rames de métro, en les peignant et en les nettoyant ensuite.. Le but étant d'évaluer le juste préjudice.

Médiapart l'a suivi (comme d'autres) et a fait un reportage intéressant sur son personnage, sa façon de voir le graffiti et le tag ainsi que sur sa façon de se défendre.

Voici leurs vidéos:

 

Il y a aussi la très bon interview d'Azyle par Mouloud Achour (pour son emission Clique).

" J'ai tous les costumes de la RATP... de toutes les années, toutes les panoplies. Mais ça c'est mon côté fétichiste. Aujourd'hui j'ai plaisir à les revoir, à les toucher..."

 

 

Azyle a donc fait appel. La décision sera rendue le 4 mai prochain...

Retour à l'accueil