L'autre vieille vomissure réac fascisante pointe ses pustules philosophiques sur la place de la Rep' et forcément il se fait virer.. C'était prévu, c'était la pitoyable démonstration qu'il avait élaborée dans son cerveau malade (dédicace à Patrick Cohen).

"Ceux qui prétendent vouloir une vraie démocratie me mettent dehors alors j'ai démontré que ce n'est qu'un mouvement fermé et sectaire".. Et tous les autres couineurs aux garde à vous lèchent le sol et se rangent derrière la liberté d'expression..  Qui est décidément une valeur au cours très variable ces derniers temps. Pauvre petit académicien susceptible bouté hors de la place de la République.. Tout un symbole.

Des sales types comme lui, relayés par des médias de masse prennent en otage la parole publique depuis tellement longtemps. La plupart des chroniqueurs balancent leur prêche anesthésiante sur l'économie, la crise, la "nécessaire réforme du code du travail", "les casseurs qui nuisent au mouvement" (quel mouvement? leur appartient-il?),et tout un tas de conneries  quotidiennement depuis leur QG, de France Inter à France 2 en passant par Canal+ et le torchon tntesque...

Et il faudrait qu'un mouvement populaire et spontané, frais et fougueux donne la parole à l'un de ses plus gros fossoyeurs sous prétexte qu'il l'a demandée...? Mais qu'il aille niquer sa mère deux fois. Il représente ce qu'on déteste le plus. Pas de tribune pour les vieux réac', pas de dialogiue avec l'ennemi. On a trop usé des mots, ils les ont trop maltraités, on les a tellement défendus.. On ne leur rendra jamais. Alors tu peux toujours aller miauler dans les médias vieux croque-mort, on s'en bas les reins. Estime-toi heureux qu'il y ait pas un type qui ait voulu te prendre à coups de pelle. Qui c'est qui va se pointer demain la bouche en coeur et l'anus en fleur? Zemmour? Gattaz? Balkany? Hollande... Mais qui veut leur parler? Qui veut les entendre? Ils ne sont plus qu'une vieille maladie. Ils sédimentent déjà. T'inviterais Goebbels à une bar mistvah toi? Robert Ménard à un goûter d'anniversaire? Confisquons la parole à ceux qui la rendent laide. Qu'ils aillent parler sous l'eau ou dans leurs cercles brillants. Qu'ils ne comptent plus sur nous pour jouer selon leurs règles.

 

 

Retour à l'accueil