Sameer Ahmad - Un amour supreme (nouveau projet)

Yo les reptiles,

Ces dernières années j'ai balancé ici et là des sons d'Ahmad (qui se fait désormais appeler par son vrai nom, Sameer Ahmad depuis sa dernière sortie dans les bacs) mais je n'ai jamais vraiment présenté le larron.

Ca va etre assez rapide puisque le type ne signe que des pépites. Sameer Ahmad, qui se fait aussi rare qu'un homme politique honnête, parvient à chaque fois à pondre des classiques. J'avais grapillé à droite à gauche ses anciens morceaux (et anciens albums) sur internet.

J'avais du distillé notamment ces tracks là:

Y'en avait surement d'autres mais je vous laisse fouiner.

Ensuite "l'irakien qui rira bien le dernier" (comme il se qualifie lui même) signe une nouvelle perle d'album: Perdants magnifiques. Le titre ne laisse que peu de doutes sur les thématiques développées dans l'album. Pour ces perdants estimés il avait notamment convoqué Omar Little, Jésus et Rocky... Le spectre était assez large. Quelques titres m'avaient laissé sans voix comme Nouveau Sinatra, Drago ou encore Barrabas. C'est ce dernier morceau qu'il a clippé il y a 2 - 3 mois. Et c'est une déglinguerie. Je ne me rappelais plus que ce son était aussi lourd.

A n'écouter qu'a fond. ("La vieille dame du dessous, elle aime pas les basses et la vieille dame du dessus elle aime pas beaucoup les baffles", Stupeflip )

Ahmad revient donc en ce début 2017 avec un nouveau projet intitulé "Un amour suprême". J'aurais pu "chroniquer" mais d'autres l'ont déjà fait, et mieux que moi. Alors, voici ce que disait l'interview de hiphopinfosfrance (extraits) :

" [...] Toujours attendu, mais en recherche perpétuelle de nouveaux concepts, cet artisan de la rime a comme à l’accoutumée choisi de prendre son temps avant de nous présenter ses derniers travaux. Levée de rideau sur une idée originale en deux parties et joliment intitulé, Un Amour Suprême. Le premier chapitre de cette nouvelle aventure musicale se présentait à nous le mois dernier déjà, avec une pochette haute en couleur. Cette semaine, c’est le générique que son auteur a partagé sur les réseaux sociaux. Un teaser mystérieux dans lequel le rappeur a pris soin de laisser quelques indices concernant le fil rouge de sa prochaine pépite.
 

Le projet sera donc composé de deux EP’s distincts. Chacun d’eux portera le nom de l’un des alter-ego de Sameer Ahmad. Le premier baptisé Jovontae, est un skateboarder noir-américain tandis que son acolyte Ezekiel, est prophète de l’Ancien Testament. Dans ce premier extrait, on découvre ainsi le premier protagoniste exécuter ses tricks sous le soleil de San Fransisco. Pour habiller tout ça, la voix de velours de Sameer Ahmad sur une production très smooth concoctée par Skeez. Voilà qui laisse présager une ambiance très californienne.

Curiosité piquée à vif vis-à-vis des nombreuses questions que pose ce générique, nous avons contacté l’intéressé afin qu’il nous en disent plus sur les dessous de son projet.

« L’action se déroule dans les années 80. Jovontae & Ezekiel ont chacun 20 ans. Le premier est d’origine Jordanienne et a vécu à Spanish Harlem. Le second quant à lui est éthiopien. Ils ont plusieurs points communs en plus de partager l’amour du rap : tout deux sont étudiants à Montpellier et font du surf. Ils forment ensemble Un Amour Suprême. Chaque EP représente un état d’esprit différent. Les deux héros vont vivre le même événement, mais y feront face différemment. Chose importante, ils sont inconnus et vont le rester ». "
Sameer Ahmad - Un amour supreme (nouveau projet)

SORTIE LE 1ER MARS

Retour à l'accueil